Asso Smita

Cette page a pour but de promouvoir la culture indienne par des événements liés à la danse, l'art, la beauté, la nourriture...

Danse classique ou Bollywood ?

Notre bonne humeur chaque jour se fait grâce à vous!

Promouvoir la culture indienne à travers des événements tels que la danse, vente d'objets indiens, dégustations et plus! 

L'histoire

Smita est née en 2019, un bel été. L'Inde étant l'âme de cette association. Tout a commencé par la danse. Anne-Pratima ayant déjà pratiqué pendant 7 ans la danse classique indienne ressentait le besoin de continuer les cours mais plus près de chez elle car ce n'est pas chose courante en dehors des villes. En même temps, son orphelinat, en plus de nombreux autres dans le monde a cessé toute procédures d'adoption vers l'Occident. Grâce au soutien de son conjoint, elle créé l'association Smita qui aura pour but de récolter des fonds, afin que des enfants en Inde et/ou en France puissent accéder à l'éducation et la restauration scolaire. 


Bharata Natyam

On dit en Inde que la danse a été créé par le dieu Shiva sous sa forme de Nataraja, le seigneur de la danse.
Originaire du Tamil Nadu, le Bharata Natyam est considéré comme le plus ancien des styles de danse classique de l'Inde et même du monde, encore pratiqué.
Ses racines remontent à 2000 ans à l'époque du Natya Shastra, traité de dramaturgie considéré comme le cinquième Veda et qui a codifié une partie de ce style. Le Bharata Natyam se réfère aussi à l'Abhinaya Darpana (le miroir du geste) où l'on peut lire:

"Là où va la main va le regard
Là où va le regard va l'esprit
Là où va l'esprit se trouve le coeur
Là où se trouve le coeur nait l'émotion (le Rasa)"


Cette forme de théâtre dansé, considérée comme l'offrande la plus appréciée par les dieux, était pratiquée par des danseuses sacrées attachées à un temple. En plus d'enchanter les dieux, la danse servait aussi à présenter les récits sacrés au mortels.

Le Bharata Natyam a été codifié au  19ème siècle par le quartet de Tanjore et cette codification fait toujours autorité: composition d'un récital, classification des pas de base...

Ce style a failli disparaître  sous la domination anglaise lorsque les danseuses de temple ont perdu leurs mécènes.  Elles ont alors été assimilées à des courtisanes et la danse a étéfrappée du même discrédit. Ce n'est qu'en amenant la danse des temples à la scène que les maîtres ont réussi à sauver cet art. Des artistes indiens mais aussi occidentaux ont contribué à la renaissance du Bharata Natyam au début du 20ème siècle.

Cet art demande une rigueur dans chaque détail, des frappes de pieds à la position des sourcils. Dans la danse pure, le danseur ou la danseuse doit respecter le rythme donné par les cymbales et exécuter les adavus (pas de base) de manière précise. Dans la danse narrative, les mudras (langage des mains) et les expressions du visage permettent à l'artiste de décrire les éléments du récit.
Le "bhava" est aussi un élément très important, décrit comme "la qualité du sentiment exprimé par l'artiste et ressenti par le spectateur", ce dernier pouvant ainsi goûter au délice de l'émotion esthétique ou dévotionnelle.

Un cours de danse Bharata Natyam est généralement structuré ainsi:
- échauffement
- frappes de pieds en rythme (tattadavu)
- travail des pas de base (adavus variés)
- apprentissage d'une danse ou prière dansée travail des mudras (gestuelle des mains)
- exercices d'assouplissement


Bollywood

L' industrie du cinéma indien est la plus importante du monde avec environ 1600 films réalisés chaque année, dans diverses langues du sous-continent. Les productions sont, suivant les régions, appelées "Bollywood" (contraction de Bombay et d'Hollywood) en hindi, Kollywood en tamoul, Tollwyood, Brijwood, Chhollywood, Gollywood, Sandalwood, Mollywood, Maniwood, Ollywood, Pollywood...


Le cinéma est incontournable pour les indiens, comme "se brosser les dents" selon la vedette Shah Rukh Khan.

Les scénarios sont souvent des histoires d'amour mélodramatiques rythmées par des séquences de chant et de danse qui permettent en réalité d'expliciter des états d'âme.


Ce sont ces scènes de danse et leurs musiques qui inspirent les danses "Bollywood", un terme général dont nous nous servons aussi pour englober les autres productions régionales selon les musiques choisies.

Il ne s'agit pas d'un style à proprement parler puisque ces danses modernes indiennes prennent des éléments de multiples influences.


Ces danses dégagent tantôt un dynamisme tantôt une grâce envoûtante aussi agréables à regarder qu'à danser. Leurs bases sont principalement le Bharata Natyam, les danses folkloriques indiennes, le Kathak. Viennent ensuite certaines influences comme la danse orientale, voire le modern jazz, le flamenco, la danse de ballet... Chaque composition suit une cohérence inhérente à la musique, telle que le chorégraphe la ressent.


Un cours de danse Bollywood est généralement structuré ainsi:

-  échauffement

- éléments de base de danse classique et folklorique indiennes

- apprentissage d'une chorégraphie

- parfois, étirements et assouplissements